Tania

 

Les espoirs ont grossi le ciel

Trop lourd

Et retombent sur toi

Comme un grand manteau noir.

 

Le prêtre a menti,

Il n’aime pas les coquettes,

Tout l’écœure, même la vie,

Ne jamais croire les ascètes.

 

Méfie-toi

Des chimères

Qui crachent leurs humeurs

Au fond des viscères.

 

Je l’ai vu

Criminel !

Le sang coule encore

De ses mains infidèles.

 

Chevauchant à grand peine

Au milieu de la steppe

Il cherche l’indigène

Qui a brisé son sceptre.

 

Il est passé

Indifférent

Nonchalant

Avec ses idées rapiécées.

 

Il a trop couru, ce rêve

Impossible

Il expire et prie qu’on

L’achève.

 

N’aie pas peur

Du silence éternel.

De la terre jusqu’au ciel,

Petite sœur,

 

La Vie chérit

Celle, à jamais,

Qui a posé son nid

Au creux des forêts.