Regarde
fils de
l’homme :
contemple
ta défaite.
Tu avais lu
l’appétit de Juda, mais savais-tu que tes fidèles fe-
-raient de ta foi une hérésie, de ta passion une trahison ?
Tu meurs
seul
sur ta croix,
condamné
pour
l’éternité
à entendre
ton nom
crié
par des
bouches
HAINEUSES.