Je poussai la lourde grille, qui grinça d’un bruit sinistre. Je pénétrai alors sous une voûte d’arbres dénudés, au bout de laquelle on distinguait à peine le château, caché derrière un mur de brume épaisse. Le silence, inquiétant maître de ce lieu hors du temps, n’était troublé que par le craquement de mes pas dans la neige. Le soleil apparut soudain entre les arbres, projetant sous la voûte une lumière mystérieuse. Était-ce un présage, une mise en garde ? Je repensai en frissonnant à ce que m’avait dit la vieille que j’avais croisée dans le village : « Ceux qui ont franchi cette grille ne sont jamais revenus. Oubliez ce château, il est maudit ! » Au diable cette vieille folle et ses légendes, pensai-je en esquissant un sourire moqueur.

Je disparus bientôt au bout de l’allée, dans la brume laiteuse qui recouvrait le château. La vieille ne m’avait pas tout dit. Ce que je découvris alors devait changer le cours de ma vie...