Le « Deauville » polonais, ceint par la mer Baltique et des forêts de pins, pourrait être un petit coin de Paradis s’il n’était envahi par les touristes. Avec sa longue rue piétonne, ses élégants hôtels, sa magnifique plage et ses jolis parcs ombragés, Sopot méritait plus que la courte étape que nous lui avions consacrée. Une raison de plus, s’il en était besoin, de revenir à Gdansk.