Faisons-nous les choses à l’envers ? L’hiver vers le sud, l’Italie et Rome ; l’été vers le nord et la « charmante » ville de Mourmansk... Tout est question de point de vue, sur notre chère planète ronde !

Nous ferons donc 2000 km de train (x2, aller retour) pour traverser une région qui est présentée, par ceux qui ont eu la chance de la visiter, comme la plus belle de Russie : la Carélie. La nature brute de cette longue langue de terre bordant la Finlande offre une succession de lacs, de forêts et de rivières d’une grande beauté.

Un voyage idéal conjugue nature et culture, aussi avons-nous choisi la ville de Petrozavodsk pour notre première étape au bord du lac Onega, sur lequel nous espérons visiter l’île Kiji et ses célèbres églises de bois. Avant de remonter encore un peu vers le nord et les îles Solovki, sur la mer Blanche, où a été bâti un mystérieux monastère, témoin de la foi et de la folie des hommes. Enfin, nous ferons notre dernier « pas » vers le nord et la mer de Barents, en rejoignant Mourmansk, la ville des fameux sous-marins nucléaires.

Et, comme toujours en Russie, le train sera à lui seul une aventure, que nous espérons riche en rencontres, en moments d’humanité et de générosité, dont nous avons tant besoin aujourd’hui…